Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK

Le Consulat général d'Italie à Montréal soutient la campagne UNITE des Nations Unies à laquelle l'Italie a fermement adhérée.

Date:

24/11/AM


Le Consulat général d'Italie à Montréal soutient la campagne UNITE des Nations Unies à laquelle l'Italie a fermement adhérée.

La protection et la défense des droits des femmes et la promotion de la lutte contre toute forme de discrimination et de violence
sexiste sont les priorités de l'Italie dans ses actions, y compris au niveau international. À l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, la Farnesina souhaite réaffirmer son ferme engagement envers ces thèmes.

L'engagement de l'Italie repose sur la conviction que la promotion de l’émancipation des femmes et des filles et la lutte contre la
violence sexiste sont étroitement liées. En empêchant les femmes de jouir de leurs droits, la violence fondée sur le genre représente un obstacle majeur sur la voie de leur émancipation et de leur épanouissement. De même, la promotion de l'autonomisation des femmes, fondée sur la reconnaissance des femmes en tant que sujets politiques, économiques et sociaux, peut aider à lutter contre la violence envers elles.

L'Italie est activement engagée dans ce domaine, tant au niveau diplomatique que pour la coopération au développement. Nous sommes sur la ligne de front dans les campagnes internationales visant à éradiquer les mutilations génitales féminines (MGF) et les mariages précoces et forcés. En particulier, l'Italie a encouragé et participé activement aux discussions sur les résolutions de l'Assemblée générale des Nations Unies et du Conseil des Droits de l'Homme, ayant également financé des projets de coopération au développement visant à mettre fin à ces pratiques. En outre, l'Italie soutient les initiatives internationales visant à prévenir la violence sexuelle dans les situations de conflit et d'urgence, y compris «Call to Action on Protection from Gender-based Violence in Emergencies ». L'Italie est également engagée depuis longtemps à promouvoir une politique de «tolérance zéro» contre les abus et l'exploitation sexuelle perpétrés par le personnel militaire et civil déployé dans les missions de paix de l’ONU. En septembre dernier, elle a rejoint le «Cercle de Leadership» que le Secrétaire Général Guterres de l’ONU a lancé pour contrer ces phénomènes et signé le Voluntary Compact, un engagement politique visant à mettre en œuvre des mesures visant à prévenir et combattre ceux-ci. L’Italie s’ajoute aussi à une liste de pays contribuant au Fonds Fiduciaire ONU au soutien des victimes d'exploitation et d'abus sexuels par le personnel des Nations Unies.

La protection des femmes et des filles dans les situations de conflit et la promotion du rôle des femmes dans les processus de médiation et de prévention des conflits comptent parmi les priorités que l'Italie s’est fixées lors de son mandat de membre du Conseil de Sécurité des Nations Unies en 2017. Plus concrètement, nous avons introduit des dispositions dans les résolutions et documents adoptés par le Conseil, y compris les mandats des missions de maintien de la paix, qui peuvent contribuer à l'avancement de l’Agenda Femmes, Paix et Sécurité, la protection des civils dans les situations de conflit, la prévention et la lutte contre les phénomènes d’abus et de violence sur les femmes de la part du personnel militaire et civil. Le 26 octobre dernier, L’Italie a aussi lancé le Réseau de femmes médiatrices de la région méditerranéenne (Mediterranean Women Mediators Network, MWMN), projet concret à long terme, au soutien des femmes en tant qu’«actrices pour la paix» dans la zone méditerranéenne, dont la pacification et la stabilisation sont
d'une importance cruciale pour tous.

L'émancipation des femmes a été un pilier de la Présidence italienne du G7, qui a vu l'adoption de la «Roadmap for a gender-responsive economic empowerment» au Sommet de Taormina et au premier G7 sur l'égalité des chances. En ce qui concerne les activités de coopération au développement, le thème de l'égalité des sexes et de l'émancipation des femmes continue d'être une priorité dans tous les projets de coopération, intégrant les initiatives spécifiques pour les femmes, les filles et les mineures en ligne avec l’objectif de développement durable n. 5 de l’Agenda 2030 des Nations Unites et avec la priorité que ce secteur a retrouvé dans un débat multilatéral sur le développement. L'Italie a accueilli favorablement le lancement de l'initiative contre toute forme de violence à l'égard des femmes, promue par l'Union Européenne en partenariat avec les Nations unies (EU-UN Gender Initiative).


224